Vous avez suivi un régime hypocalorique pour perdre du poids, mais vous avez peur de reprendre les kilos perdus en reprenant une alimentation normale ? Le reverse diet ou le régime inversé est ce qu'il vous faut ! Mais en quoi consiste exactement cette méthode, et est-elle adaptée à votre cas ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur la reverse diet !

Quels avantages, dangers et mesures de précaution doivent être pris en compte ?

Le reverse diet présente de nombreux bénéfices, tant sur le plan physique que psychologique. En effet, il permet de :

  • Maintenir son poids après un régime, en évitant l’effet yo-yo.
  • Augmenter sa masse musculaire, grâce à une meilleure synthèse protéique.
  • Optimiser ses performances sportives en augmentant son niveau d'énergie.
  • Réduire le stress et la fatigue, en rééquilibrant ses hormones.
  • Redécouvrir le plaisir de la nourriture en se libérant des contraintes et des frustrations.

Ces effets ont été confirmés par une étude de 2017, qui a comparé les effets du reverse diet et du maintien calorique chez des femmes ayant suivi un régime hypocalorique pendant huit semaines. Les résultats ont montré que ce dernier permettait d’augmenter le métabolisme de base, la masse maigre et la force musculaire, sans entraîner une prise de poids significative.

Reverse diet : pour qui ?

Cette diète n'est pas adaptée à tous ni à toutes les situations. Ce procédé est surtout recommandé aux personnes ayant suivi un régime hypocalorique sur une longue période et ayant un métabolisme ralenti. Elle n’est pas conseillée aux personnes à métabolisme rapide, en surpoids important, ou souffrant de troubles du comportement alimentaire. Elle doit être encadrée par un professionnel de la nutrition, qui évaluera les besoins et objectifs de chacun pour proposer un plan personnalisé.

Comment mettre en place un régime inversé ?

Avant d'entreprendre cette diète, nous vous conseillons de consulter un professionnel de la santé. Dans le cas où vous pouvez le faire, voici les étapes clés à suivre :

Calculez votre métabolisme de Base

Utilisez des outils tels que la formule de Harris-Benedict ou des calculateurs en ligne pour estimer votre métabolisme de base. Ce nombre représente les calories requises pour maintenir votre poids sans tenir compte de l'activité physique.

Évaluez votre dépense énergétique totale

Multipliez votre métabolisme de base par un coefficient basé sur votre niveau d'activité physique, pour obtenir les calories requises en tenant compte de votre activité.

Analysez votre apport calorique actuel

Recourez à des applications comme MyFitnessPal ou tenez un journal alimentaire pour déterminer votre consommation quotidienne de calories, celle qui vous a permis de perdre du poids.

Augmentez vos calories de 10 à 20 %

Intégrez plus de glucides et de protéines, augmentant votre apport calorique de 10 à 20 %. Privilégiez des aliments nutritifs, riches en fibres et antioxydants tels que fruits, légumes, céréales complètes, viandes maigres, poissons, œufs, produits laitiers, etc.

Surveillez votre évolution

Pesez-vous et mesurez votre tour de taille, hanches, et cuisses chaque semaine. Notez vos résultats et comparez-les à vos objectifs. Ajustez votre apport calorique pour trouver l'équilibre.

Étiqueté dans :

, ,

À propos de l'auteur

Dourssaf Cherif

En sixième année médecine et étant une passionnée de fitness et de nutrition, je vous embarquerai dans mon univers à travers mes articles, vous offrant chaque jour des conseils pour une vie plus saine.

Voir tous les articles